Roy Stuart

Photographe Américain

Roy Stuart (né le 25 octobre 1955, à New York) est un artiste américain - photographe, réalisateur et cinéaste - qui vit à Paris.

Epoque américaine
Roy Stuart évolue dans les milieux représentants la "contre-culture" américaine à New York, qui rassemblent poètes, musiciens et junkies. Il y rencontre Gregory Corso, Allen Ginsberg et surtout le poète cubain Roy StuartNelson Villamor : Roy Stuart se joint à lui dans l'aventure musicale du groupe "Pigeons of The Universe". Parallèlement, il découvre le métier d'acteur et obtient régulièrement quelques petits rôles dans de nombreux films (notamment "Le Parrain II"), y compris quelques "X" de l'époque (Lasse Braun). C'est à cette occasion qu'il se fascine pour les techniques du cinéma, et plus particulièrement les éclairages : il pose beaucoup de questions, observe, apprend à composer, à "confectionner" avec les lumières.

Années 1980 à 1990
Roy Stuart, froidement résolu au refus de l'american way of life, quitte les USA pour l'Europe. Il s'installe en Angleterre, y fait des photos érotiques de sa compagne et les vend à des revues françaises : les clichés, déjà remarquables, sont bien accueillis. Puis, les contacts se nouent et les commandes se multiplient : Roy Stuart devient photographe professionnel, et également, pour un temps, photographe de mode. L'attitude coincée de l'Angleterre des 80's accélère son départ pour Paris.

Années 1990 à 2009
La rencontre avec Benedikt Taschen débouche sur la publication de 5 livres de photos au succès mondial.
De plus en plus souvent, les prises de vue photo sont également filmées : ces séquences sont réunies Roy Stuartdans de grands collages expérimentaux, proches du documentaire de travail, les Glimpse Vidéos. Les séries de photo se font plus narratives, et Roy Stuart se rapproche de son rêve des années 1970 : Le cinéma. En décembre 2008, sort son premier long métrage : The Lost Door.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roy Stuart (photographe) de Wikipédia en français (auteurs)

Roy Stuart est l’une des mes inspirations photographiques. Il est passé Maître dans l’art de la photographie érotique. Il délaisse les clichés esthètes de la photographie dont la publicité et la mode nous abreuvent à notre insu. Peut être est-ce parce que ses clichés n’exposent pas la part douce de la sexualité féminine, mais au contraire une part plus obscure. Ses photos sont un habile mélange d’exhibition, de voyeurisme, de fétichisme et de pornographie.