Bettina Rheims

Photographe Française

Bettina (Caroline Germaine) Rheims est une photographe française, née à Neuilly-sur-Seine le 18 décembre 1952.

Elle est la fille de Maurice Rheims, commissaire-priseur et académicien, et la sœur de la femme de lettres et productrice Nathalie Rheims. Elle a d'abord eu un enfant avec Serge Bramly en 1980, Virgile. Elle est aujourd'hui l'épouse de l'avocat d'affaires Jean-Michel Darrois. Elle est également apparentée à la famille Rothschild, comme descendante du banquier Mayer Amschel Rothschild (1744-1812), fondateur de la dynastie, par son arrière-grand-père (branche dite "von Worms") et son arrière-grand-mère (branche dite "de Naples").

Bethina RheimsElle réalisa en 1987 le clip officiel de la chanson "Voyage, voyage" de Desireless.

Elle est notamment l'auteur du portrait officiel de Jacques Chirac comme président de la République en 1995 (lequel la décorera de la médaille d'officier de la Légion d'honneur le 19 janvier 2007) et de deux témoignages photographiques sur l'univers des transsexuelles, avec Les Espionnes en 1992 puis Kim en 1994.

Pour l'hebdomadaire Paris Match (numéro du 20 décembre 2007), elle réalise une série de photos sur Nicolas Sarkozy.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bettina Rheims de Wikipédia en français (auteurs)

Son œuvre va de "Modern Lovers" (Éditions Paris Audiovisuel, 1990) à "I.N.R.I. Jésus, 2000 ans après"… avec des textes de Serge Bramly (Éditions Albin Michel, Paris, novembre 1998) en passant par "X'mas" (Éditions Léo Scheer, Paris, octobre 2000) et bien entendu, "Chambre Close" toujours avec des textes de Serge Bramly (Gina Kehayoff Verlag, Munich, 1992).

Elle a photographié avec talent des stars comme Madonna mais aussi et surtout des inconnues, des filles de la rue qui n’y auraient pas songé mais à qui ça a plu.

Mais il faut dire qu’il y a la défiance d'une bonne part du monde de la photo. Elle traîne une réputation de faiseuse, de copieuse. Elle féminiserait le SM de Newton, elle recyclerait Avedon ou Bourdin histoire de déculpabiliser les directeurs de journaux. Bref ce serait une sorte de plagieuse. Mais peu importe. Elle a son univers qui mérite le coup d’œil. Le mien en tout cas!